De retour à Essai
couv4114
Poids210 g
Isbn

9782310034722

Nombre de pages

154

Versions

Papier, Ebook

Bruno Perren

La république n’est pas catholique

A partir de 7,99

La laïcité, séparation du politique et du religieux, serait synonyme d’impartialité, de paix et d’universalité ; la croyance religieuse, irrationnelle par nature, dresserait les hommes les uns contre les autres ; le contrat social, conscient de lui-même et rationnel, garantirait, lui, une cohabitation harmonieuse.

Pourtant, le religieux et le politique ont en commun de placer au-dessus des sociétés qu’ils fondent une instance qui a le dernier mot lors d’un litige. Dans le contexte religieux, on appelle cette instance « le sacré » ; dans le contexte politique, « l’État ».

D’où vient cette certitude qu’une culture n’est pas une religion dès lors qu’elle ne croit plus en Dieu ? Qu’est-ce qui nous assure qu’une politique laïque n’a plus rien de religieux ? Peut-on ainsi s’arroger l’impartialité ? Suffit-il à la République d’être laïque pour prétendre à l’universalité ?

Si la religion est cette réponse imaginaire aux questions que l’homme se pose depuis toujours, on peut à bon droit se prétendre débarrassé d’elle. Mais si la religion est le processus qui fait les sociétés et leur permet ensuite d’échapper à leur propre destruction, elle entretient avec le politique et le culturel une parenté qui mérite d’être examinée avec attention.


Effacer la sélection
UGS : 4114 Catégories : ,