Empreintes sur l’aile du temps suivi de Un passage pour l’éternité

 UN CRI Un cri a traversé la nuit, Cinglant, véhément, horrifique, Comme une lame il a lui Dans l’abîme monolithique. La clameur résonna longtemps Sur les champs bleutés du silence, Proche en intensité autant Que lointaine par la distance. Mais … Lire la suite­­

Non évalué 12,00 Ajouter au panier